La SANTE

Le club s'intéresse aux causes de décès de nos chiens. Vous pouvez nous aider en remplissant ce petit questionnaire.

Merci d'avance pour votre participation.

Stéphanie Pastor-Guillou

149 La Barrière Blanche

22150 PLOEUC L'HERMITAGE

06 75 87 53 14

guillou-stephanie@orange.fr

Chiot chez le vétérinaire

syndrome de van den ende-GUPTA

 

​​​LE DERNIER POINT DU CLUB AU 1er NOVEMBRE 2021

 

par Stéphanie GUILLOU

 

NAISSANCES DEPUIS LE 01/01/2021 : 487

CHIOTS ISSUS DE PORTEES MIXTES

(parents non testés ou un des parents porteur) : 276 soit 56.6%.

CHIOTS TESTES : 8 (3%) sur les 276 qui devraient l’être.

Depuis 2018 et les premières mesures prises par le club de race pour tester les reproducteurs, on aurait pu s’attendre à des résultats différents.

Si les portées réalisées avec des porteurs sont parfois nécessaires pour conserver une variabilité génétique correcte, il n’empêche qu’elles ne sont pas une solution à long terme. Elles doivent au contraire permettre de sélectionner de nouveaux reproducteurs indemnes du VDEGS pour pouvoir écarter les porteurs. Cela est et doit rester un fonctionnement transitoire, sous peine de produire l’effet inverse.

C’est l’affaire de tous, si nous continuons sur ces résultats de 2021, d’ici quelques années il sera très difficile de travailler avec les reproducteurs indemnes.

Dans le cadre de ces portées « mixtes », les chiots doivent être testés avant leur départ de l’élevage et les acquéreurs avertis.

Signaler oralement à l’acheteur que son chiot est peut-être concerné n’est pas une protection suffisante pour le vendeur : le chiot peut changer de main, le propriétaire peut légitimement avoir envie de le faire reproduire quelques années plus tard, et si rien n’est notifié il se retournera vers l’éleveur.

En cas de litige la responsabilité du vendeur sera engagée, sa bonne foi également mise en doute.

Certes vendre un chiot porteur peut être difficile, il faut parfois beaucoup de pédagogie pour expliquer ce qu’est un porteur sain, et souvent sans doute revoir le prix à la baisse. Du temps et de l’argent, d’où l’intérêt de n’utiliser les chiens porteurs qu’en dernier recours.

Il est vrai que cela représente un réel challenge : parvenir par la sélection à retrouver un cheptel à la fois sain et de bonne qualité …

Mais le professionnalisme, la transparence et le suivi des chiots vendus sont de réels atouts pour se démarquer.

 

 

Conduite à tenir

Afin de réduire le développement de cette atteinte, on conseillera donc aux éleveurs :

1 ) d'effectuer le test ADN VDEGS sur tous leurs reproducteurs afin de garantir la production et la cession de chiots sains.

Vous pouvez vous procurer le kit ADN VDEGS auprès de Monsieur Antoine Calais, notre président, qui comptabilise les résultats en accord avec le laboratoire LABOKLIN

 

2 ) de ne pas faire reproduire ensemble deux porteurs hétérozygotes dits "porteurs sains",

3 ) afin de conserver une certaine variabilité génétique, il sera possible de faire reproduire un porteur sain avec un sujet sain, à condition de faire tester toute la portée,

4 ) en cas de cession d'un chien porteur sain, l'éleveur se  doit de préciser sur le certificat de vente que le chien est porteur sain.

 

Dr Roxane Carrez de Somer 

Contact - Antoine CALAIS

luxation de la rotule

Anatomie
La rotule est un petit os de forme triangulaire qui assure les mouvements du grasset en coulissant dans une gorge située à l'extrémité du fémur. Le ligament patellaire allant de la rotule au tibia est un ligament très fort. Un alignement parfait du muscle quadriceps, de la rotule, du ligament patellaire et de la crête tibiale est indispensable à la stabilité de l'articulation et à sa fonctionnalité.

Présentation de la pathologie
Lors de la luxation, la rotule sort de son emplacement et se déplace soit vers l'intérieur (luxation médiane) soit vers l'extérieur (luxation latérale).
Dans les cas de luxations congénitales, la plupart sont des luxations médiales. Une luxation bilatérale peut aussi être congénitale.
La luxation peut être aussi traumatique (mouvement brusque, saut d'une chaise avec mauvaise réception etc..).
En cas de luxation, le diagnostic se fait par le vétérinaire en manipulant le chien afin de repositionner la rotule, ce qui lui permet d'évaluer le degré de luxation et de déterminer la thérapie à mettre en place voire la chirurgie réparatrice dans les cas graves.
Sur un chien présentant une luxation de rotule, on constate en général des modifications anatomiques au niveau de l'os ou des tissus mous, et il est difficile de distinguer parmi ces modifications lesquelles sont les causes et lesquelles sont les conséquences.

Prévention
La RAF souhaite que les propriétaires de Fox-Terriers fassent contrôler les rotules de leurs chiens lors d'un rappel annuel de vaccin (afin de ne pas multiplier les visites vétérinaires).
Après examen des rotules, le praticien remplira une attestation avec les résultats de l'examen clinique sur un formulaire (obtenu sur demande par l'éleveur ou à télécharger sur le site de la RAF ou de la SCC). Les résultats concernant cette maladie figureront sur les documents généalogiques, ce qui est un plus pour la sélection en permettant de choisir un géniteur en connaissance de cause.

Conseils de prévention
Durant la croissance du chiot, jusqu'à l'âge d'un an, nourrissez-le avec des aliments chiots "haut de gamme". Il en va de la garantie d'avoir un chien adulte solide qui vous donnera toute satisfaction durant de nombreuses années. D'autre part, évitons de lui faire subir des efforts trop importants pendant sa croissance, les articulations étant encore fragiles. L'entrainement aux différentes disciplines (agility, chasse etc...) devra être très progressif.

La RAF souhaite sensibiliser ses éleveurs et propriétaires de Fox-Terriers aux problèmes de santé, afin d'orienter la sélection en vue d'une reproduction saine.


Antoine Calais

Contact - Antoine CALAIS